__* HELL

VERSION 3
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Mar 18 Mar - 2:10

    Une autre journée tirait lentement à sa fin. Kenzie était maintenant ici depuis 15 jours, 8 heures et 34 minutes. Ce n'était pas trop mal. Pour la jeune femme, c'était une éternité. La vie lui paraissait avancer au ralentit, depuis quelques temps. Mais elle continuait de considérer cela comme normal. Et puis, elle comptait bien tenir le plus longtemps possible. Certains étaient là depuis 5 ans, alors elle était capable. Et puis, elle avait vu pire. Ce n'était pas un vieux bâtiment qui allait lui faire peur, quand même. Elle ne pouvait par contre pas nier le fait que sa lui avait donné des frissons dès la première fois qu'elle l'avait vu. Et elle se rappelle de son arrivée, à chaque détail près. Il faisait nuageux, le ciel se préparait doucement à un orage. Sa meilleure amie , son ancienne meilleure amie plutôt, et sa mère était venu la laissée après deux heures de route dans le silence. Quand la voiture c'était arrêtée devant le pensionnat, elle était sortie, après que celle qui avait été sa mère pendant plusieurs années lui ait dit au revoir. Sa supposé meilleure amie, elle, ne lui adressa même pas un regard, sauf quand Kenzie se retrouva seule sur le trottoir. Et ce regard, la jeune femme aurait préféré l'éviter. Il semblait plein de mépris et de haine. Aujourd'hui même, elle se demande pourquoi celle-ci avait-elle été si méchante les jours précédants son arrivée au ici. Sa lui avait servi de leçon. Elle qui voulait simplement être honnête et dire la vérité, à voire où sa l'avait menée, elle ne recommencerait pas de si tôt. Revenons au jour de son arrivée. Elle était entré dans la sinistre demeure, et, comme elle pensait, elle ne trouva personne, mis à part London Warren, qui l'avait accueilli. Elle pensait qu'elle aurait affaire au directeur, mais non. London lui indiqua sa chambre, et se fût tout. Les jours suivants, elle s'était contenté de se promener, de fouiller, de penser. Rien de bien passionnant.

    Aujourd'hui, elle se sentait d'humeur à bouger un peu. Une journée de plus dans sa triste chambre serait de trop. Elle s'habilla en vitesse, prenant le premier morceau qui lui tombait sous la main. Elle portait une camisole grise à motif dans les mêmes teintes avec une paire de jeans. Elle traversa le pensionnat lentement. De toute façon, il y avait toujours du temps à perdre. Elle aperçu un petit jardin, où elle sortit. Il n'avait rien d'extraordinaire, la plupart des fleurs était fanés. Il avait quand même un certain charme. La jeune femme s'avança jusqu'au milieu du jardin, et le parcoura des yeux. Elle sorti de sa poche un petit cellulaire noir, qu'elle avait réussi à cacher à son entrée. Elle l'alluma rapidement, et attendit. En fait, elle espérait peut-être trouver un signal quelque part. Elle avait essayé un peu partout dans l'établissemnet, rien. Pourtant, c'était impossible... Le même message que les autres fois apparu à l'écran : No signal found. Elle soupira. À peine quelques secondes plus tard, elle entendit un léger 'biiip', provenant du téléphone. Elle le regarda, et un maigre signal apparu. Elle eut un petit cri de joie. C'était génial, si elle perçevait un signal ! Elle composa le premier numéro qu'elle trouva dans son téléphone. Malheureusement pour elle, l'écran devint noir instantanément, après un court message; no more battery. Elle essaya de le rallumer, en vain. Prise d'un élan de rage, Kenzie expédia le cellulaire sur un mur de brique. Il se brisa instantanément. Elle soupira de colère. Sa n'arrivait qu'à elle. Elle entendit un bruit derrière elle, et se retourna aussitôt. Elle se retrouva face à ..


[C'est concept, comme fin de post xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Mar 18 Mar - 20:43

Il était fatigué... Déjà, vous me direz? Cela doit faire environ une semaine qu'il fut arrivé dans ce pensionnat. Et il s'y ennuie déjà. Chaque pièce (dont il connaissait l'existence) fut regardée, observée, minutieusement analysée; chaque pensionnaire avait à présent leur visage gravé dans sa mémoire ainsi que leur nom... S'il avait une telle mémoire, considérons-la comme un don ou alors c'était qu'il n'avait vraiment rien à faire. Son boulot était... Inutile? Peut-être... Peut-être aussi que sa présence arrangeait quelque chose, peut-être que sa présence ne changeait rien...
Soit: le regard fixé sur le plafond dont la peinture initiale était censées être blanche alors que de nombreuses craquelures menaçantes avaient fait leur apparition depuis le premier coup de pinceau, Zachary avait les cheveux en pagaille, allongé sur son lit, en T-shirt blanc et en jean noir... Tenue décontractée pour le surveillant aujourd'hui: la flemme, comme il dirait. Cela lui faisait du bien parfois de pouvoir aller normalement, se sentir normal.
Oui, il ne se considérait pas comme tel.

Sa veste noire était posée sagement sur une chaise miteuse de paille et de bois, tenant à peine debout sur ses... Ah, quatre pieds quand même (quoique l'un était déjà raccourci de trois bons centimètres...).
Le surveillant tourna la tête d'un air las vers le lit qui était à sa gauche, à deux bons mètres de là, vide depuis son arrivé, encore brillant de ses draps paraissant propres à côté de l'ambiance du pensionnat. Toujours tournant sa tête pour mieux voir la chambre (ne se décoiffant que plus les cheveux), il put apercevoir la télé... Ah oui, celle qui ne capte rien et qui, pour s'allumer, est obligé de couper l'électricité d'une lampe dans la chambre ou alors s'éteignait à chaque fois qu'on appuyait sur une touche de la télécommande... Aussi, l'ordinateur (seul instrument paraissant à peu près marcher "convenablement" ici), et le canapé...

D'un geste las, de nouveau, il attrapa sa montre posée sur sa table de nuit... 18h... Environ. Il se redressa lentement alors pour s'asseoir sur le bord de son lit, se passant une nouvelle main dans les cheveux (ne les arrangeant pas). Son regard fut alors attiré par le jardin (et oui, il avait une fenêtre!), et bientôt, cette attention soudaine l'obligea à se lever pour le regarder de plus près. Une jeune femme venait de sortir du pensionnat pour entrer dans ce, petit, mais plutôt agréable jardin suivant les heures.
Attrapant alors sa veste, il se rua dehors (il avait des chaussure au pieds (des Converses, plus exactement x)), et s'avança à travers le couloir, descendit les premières marches, et arriva devant la porte menant au jardin.

Un cell vola. S'écrasa. S'explosa. Oui, oui, Zachary, un cell. Si cette scène se serait passée quelques jours plus tôt, jamais il n'aurait réagi comme ça: il s'avança derrière la jeune femme, glissant sa main dans sa poche, ayant enfilé sa veste. Cette dernière (Kenzie hein, pas la veste!) se retourna avec un semblant d'étonnement. Ce fut à ce moment là qu'il sortit son propre portable pour le lui tendre:

- J'imagine que le tien va beaucoup moins bien marcher après ça...
Revenir en haut Aller en bas
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Mer 19 Mar - 3:46

    Kenzie regardait le cellulaire, qui était maintenant en morceau au pied du mur. Elle croisa les bras, déconcertée. C'était un peu inutile, me direz-vous, de faire exploser son téléphone. C'était même complètement idiot. Mais seulement, quand on a autant de difficulté à maîtriser sa colère, c'est un peu compliqué. Au moins, elle l'avait évacuée, ce qui était quand même bien, dans un sens. Elle se sentit soudain complètement idiote. Elle venait de ruiner sa chance de sortir. Elle aurait pu trouver quelqu'un, qui, par hasard, aurait un chargeur dans ses valises. On ne sait jamais, de nos jours, on traîne n'importe quoi n'importe où. Et de toute façon, qui aurait-elle appelée ? Elle n'avait pas de famille, et des amis, elle ne préfère même pas en parler. Elle en avait des centaines (enfin, c'est une façon de parler), mais elle ne pouvait tout de même pas leur demander de venir la chercher, au fond de la Pennsylvanie, tandis qu'ils étaient tous à Los Angeles. C'était carrément illogique. Et puis, elle ne leur faisait pas assez confiance. Car évidemment, elle devrait parler de la raison pour laquelle elle est ici. Si elle en parlait, elle était sûr de faire la première page du journal de lendemain matin. Mais sa aurait quand même pu marcher. Elle aurait pu appeler la police ... Non, elle n'aurait pas pu. Elle aurait passé pour une hystérique. Mais là n'était pas la question. Elle avait réussi à trouver un signal, si petit soit-il. Et elle pourrait peut-être s'en servir.

    Revenons à la réalité.

    Kenzie s'était donc retourné, pour faire face à la personne qui venait d'entrer dans le jardin. C'était ce qu'elle pensait être un pensionnaire, d'environ son âge. Elle le regarda dans les yeux, laissant paraître la curiosité. Il était différent des autres pensionnaires. Sur quels points ? Elle ne saurait dire. Il avait quelque chose de particulier. Une chose était sûr, la blondinette le trouvait particulièrement beau. Normalement, elle ne se serait pas gênée pour le dire, mais elle le garda pour elle. Le truc le plus étrange dans tout cela, c'est qu'il lui tendait un portable. Un portable ! C'était trop beau pour être vrai. Il eut raison quand il dit que son cellulaire ne serait plus utilisable. Il était fini. Mais elle essayerait de retrouver ce fameux signal avec celui-ci (le portable). Elle sourit, reconnaissante. Elle hésita un peu à le prendre, mais s'en empara tout de même, lentement. Elle se détourna quelques secondes, brandissant l'appareil vers le ciel. Elle regarda l'écran. Rien. Elle réessayait de nouveau, rien de plus. Elle se tourna de nouveau vers le jeune homme. Décidément, il devait se poser des questions. N'importe qui s'en serai posé, logiquement. Elle lui expliqua sa découverte, à la fois fière et perturbée.


    - Avec mon .. (elle jeta un coup d'œil où reposait les différents morceaux) ancien téléphone, j'ai réussi à capter un signal. Un signal ! Ça voudrait dire qu'il y aurait peu-être une petite chance de pouvoir appeler, si je le retrouve. Je continue de chercher, et si sa ce trouve, je pourrais sortir ! Et puis, personne ne pourra m'en empêcher, à croire qu'il n'y a pas de personnel, ici.

    Ses yeux brillait d'excitation. Une chance s'offrait peu-être à Kenzie, et elle ne comptait pas la rater. Elle le regarda. Il n'y avait aucun doute à ses yeux; Il (Zach je dit xD) était un simple pensionnaire, comme n'importe qui qu'elle avait rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Sam 22 Mar - 19:20

Après un temps d'hésitation, Kenzie s'empara enfin du cell que le surveillant lui tendait, innocent. Après un léger sourire de la part de la pensionnaire, cette dernière leva le portable prêté au ciel, les yeux portés dessus, pleins d'espoir. S'il n'y avait pas eu ce petit bout de technologie dans ses mains, on aurait presque pu la croire appelant du secours chez le Dieu Lui-même... A croire que le portable est le nouvel autel de communication. En tout cas, elle cherchait des secours. Et pendant qu'elle essayait de retrouver ce fameux signal, Zachary se passa une main sur la nuque, les yeux baissés, sachant qu'elle allait avoir du mal, si signal il y avait... Surtout à cette hauteur, comment voulez-vous entendre ou même se faire entendre lorsque le portable est aussi éloigné? Et puis, sans compter les crampes... On s'écarte du sujet là?
Sa voix le ramena à la "conversation". La jeune pensionnaire lui expliquait donc, toujours avec ce même espoir et cette lueur particulière dans les yeux (bien que le fait de ne pas avoir trouvé ce fameux signal l'eut apparemment légèrement découragé (pour le moment)) qu'elle pouvait s'en sortir, s'échapper de l'endroit grâce à ce faible mais présent signal. Même si le fait "qu'apparemment il n'y avait aucun personnel ici" et "que personne pourrait l'en empêcher" avait légèrement frappé le jeune homme, il n'en laissa rien voir.
Il avait juste relevé les yeux, se frottant toujours la main sur sa nuque, tête un peu baissée. Pour lui, l'espoir était faible, et il se sentait... Coupable. Pourquoi coupable? Parce que, de toutes évidences, elle le prenait pour un pensionnaire et n'avait pas hésité à lui avouer ce qu'elle comptait faire... C'est là qu'on se dit: "Je lui avoue ou je joue le jeu? Et après? Je l'empêche de s'échapper ou la laisse aller pour ne pas la trahir?" Moui... Gardons le mot "Après" en stock, on s'en occupera justement après.
Avec un léger sourire, il ria doucement, comme nerveusement avant de lui "avouer", ou d'insinuer fortement:


- On sait jamais pour le personnel... Ici il faut se méfier de tout.

Effectivement, il fallait se méfier de tout, et de tout le monde. On ne savait pas...
Soit, il tendit sa main (pas celle qui était sur sa nuque) après avoir justement baissé cette main là, non pas pour récupérer son cellulaire, mais pour se présenter. Quand était-ce la dernière fois qu'il fut ce geste "sympathique"? ... . Ooooh, au moins des années. Si ce n'est plus:


- Zachary. Pour le cellulaire, tu peux le garder, tu as l'air d'en avoir besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Sam 22 Mar - 22:04

    Kenzie continuait patiemment sa recherche. Mais elle s'arrêta tout d'un coup, car une pensée lui traversa l'esprit. Elle devait avoir l'air complètement idiote, à lever un cellulaire dans les airs comme elle le faisait. Cela ne servait pas a grand-chose. Si ça se trouve, elle a seulement intercepter un signal, ou elle avait halluciné. Ce qui aurait une certaine logique, quand on y pense bien. Elle avait jeté un coup d'oeil en direction du jeune homme. Par sa tête, elle en déduit qu'elle devait sans doute avoir l'air de faire n'importe quoi. Comme elle pensait. Elle commença à abandonner peu à peu, découragée. Elle aurait au moins essayé, c'était un minimum. Et puis, de toute façon, sa ne dérangeait plus. Ce serai idiot de passer son temps à chercher quelque chose qui n'existe pas. Elle avait maintenant le choix ; Continuer à espérer, ou s'habituer. Dans les deux cas, ça s'annonçait pas très amusant. Avait-elle le choix, seulement ? Pas vraiment. Peu-être qu'elle pourrait se trouver un passe-temps qui occuperait ses journées, la lessive, par exemple. Elle détestait cela, mais elle saurait sans doute habituer. Sa quête de réseau l'aura distraite pour au moins ... Quelques minutes. Les paroles du 'pensionnaire' l'a sorti des ses pensées. Elle le regarda en face, puis rit d'un rire légèrement faux. Se méfier ? De quoi ? Des monstres des sous-sols, peu-être ? Elle n'avait pas l'intention de se laisser avoir par quelques paroles bien sorti. Elle remarqua son regard plus ou moins insistant tandis qu'il parlait. Elle le regarda à son tour, dans un mélange d'amusement et de sarcasme. Ici, il n'y avait pas grand chose pour lui faire peur. Elle aimerait être surprise, sa ferait changement.

    - Eh bien, si tu vois l'un d'eux, tu me le présenteras, sauf s'ils sont trop méchants, ou que j'y risque ma vie !

    Elle était bien sûr sarcastique dans ses propos. S'ils étaient réellement là, ils ne faisaient pas très bien leur travail, d'après elle. Elle croisa doucement les bras, un sourire aux lèvres. Elle ne sentait pas d'humeur à jouer les gentilles filles innocentes. Ce matin là, elle s'était levée en se disant que ce qu'elle vivait était de la faute du monde entier, sauf elle. Sa arrive à tout le monde., non ? Quand celui-ci lui tendit par contre la main, elle n'hésita pas à la prendre, et à se présenter à son tour.

    - Je suis Kenzie. Le cellulaire ? Je pense que ça ne sert à rien. Plus maintenant, en tout cas. Merci quand même.

    Elle changea un peu d'expression, plus triste. C'était décourageant, de penser qu'on finira ses jours ici. Elle lui sourit faiblement quand même. La jeune femme lui tendit son téléphone. Elle en profita pour regarder l'ensemble du jardin. Une chose était sûr. Il n'était pas entretenu très souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Sam 22 Mar - 22:22

En aucun cas cette fois-ci, Zach se fut senti visé ou affecté par les paroles de Kenzie, la rebelle innocente. Si, il faisait son travail, à sa manière... Et l'aimait beaucoup d'ailleurs... (Sa manière ou son travail?? Les deux) A son tour, tout en empoignant sa main tendue, la jeune femme se présenta. Sa main était fine, ses doigts auraient put craquer sous les siens d'une simple pression. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas ressenti un contact tel que celui-ci sur sa main... Volontairement, je veux dire.
Ce fut elle qui lacha sa main en premier, son expression ayant légèrement changée, semblant découragée par ses paroles... Un faible sourire s'afficha sur son visage remplaçant l'ancien sarcastique et plein d'ironie. Ne sachant comment répondre à ça, le jeune homme baissa les yeux jusqu'à ce qu'elle lui tendit son portable, lui précisant qu'elle allait avoir du mal à s'en servir ici. Il eut un moment d'hésitation. Devait-il lui dire ou pas?Au bout de quelques secondes, il se décida enfin, d'une voix timide et pourtant sûre de ce qu'elle disait, décrivant ce qu'il pensait:


- J'ai... J'imagine que le Directeur a un ordinateur dans son bureau, et probablement un accès à Internet... Sur le toit, il doit forcément il y avoir une parabole, même rien que pour recevoir la T.V. Peut-être que tu trouveras ton signal ici.

Des yeux, il cherchait du regard ceux de Kenzie... Sa langue avait fourché au début: il allait avouer qu'il avait un ordinateur dans sa chambre. Même si la jeune pensionnaire n'avait pas l'air effrayée par les surveillants, il ne préférait pas s'aventurer dans ces eaux, restant braqué sur l'image de base que lui donnait la nouvelle.
Abandonnant ce contact visuel qu'il cherchait, ses propres yeux suivirent le mouvement de ceux de Kenzie, pour les aventurer dans une observation du jardin délabré. S'il y avait quelque chose que le psychopathe servant de surveillant à tous ces pensionnaires torturés, ce serait de voir une dernière fois un paysage aux contours utopiques... Il savait que, comme eux, il finirait sa vie ici... C'était le seul endroit où il se sentait en sécurité, dans son univers, mais malheureusement pas dans ses rêves, ne s'éloignant de l'endroit que la nuit, dans son sommeil. Il aimait cet endroit. Il préférait les autres. Il était comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Dim 23 Mar - 3:25

    L'expression de Zach restait neutre tandis qu'elle lui serrait la main. Il avait une forte poigne, et elle avait l'impression qu'il pourrait lui broyer la main, s'il voulait. Espérons que non. Cette pensée en tête, elle retira sa main d'un geste las. À le regarder, elle avait l'impression qu'il devait penser à plusieurs choses en même temps, car il semblait troublé. Elle croisa ses bras sur sa poitrine, une moue quelque peu boudeuse au visage. Il semblait si calme, si normal .. Et sa l'ennuyait. Elle était sûr qu'il avait quelque chose à cacher, quelque chose de différent. Elle le savait bien, parce qu'il n'était en aucun cas comme les autres pensionnaires. Le pire, c'est qu'il avait l'air de vouloir l'aider. Elle avait toujours pensé qu'ici, c'est chacun pour soi. Quand il lui parla d'une antenne, elle fut prise de curiosité. Peu-être qu'il avait raison. Mais comment pourrait-il se douter que le directeur possédait un ordinateur, ou même une télévision ? Elle hésita une seconde, puis lui posa la question.

    - Comment tu pourrais savoir que le directeur possède tout cela ?

    Elle avait essayé du mieux qu'elle le pouvait d'avoir l'air gentille et détendu. À la place, sa question était plutôt sorti du genre insistant, quelque peu soupçonneux. Ce n'était pas son intention, mais c'était un peu tard, maintenant. Tant pis. Elle s'efforçait du mieux qu'elle le pouvait d'être sympathique et souriante, mais c'était un peu compliqué, dans les circonstances. Elle repensa à ce qu'elle venait de dire. Peu-être qu'il n'en savait rien du tout, qu'il avait seulement estimé. Dans ce cas là, ce qu'elle se demandait était totalement inutile. Et puis, sa ne change rien de toute façon. Elle s'empressa d'ajouter,

    - Mais merci de l'info, c'est gentil.

    Elle lui sourit, plus honnêtement cette fois. C'est vrai qu'il n'était pas obligé de l'informer, mais il l'avait quand même fait. Elle l'appréciait, bien sûr. Elle n'avait simplement pas la tête à cela. Elle continuait de l'observer, discrètement. Elle jeta un coup d'oeil au cellulaire, toujours dans sa main. Il lui avait laissé, après lui avoir parlé de l'antenne. Elle le serra, toujours les bras croisé. Elle regarda derrière elle, où se trouvait un petit banc à deux pas. Elle s'en approcha, et s'assit délicatement. Elle passa une main dans ses cheveux, et croisa les jambes. Une autre question lui vint en tête. Elle savait que sa ne servait à rien de la lui poser, car il ne répondrait pas, comme toute personne logique. Si on lui poserait la question, elle ne répondrait peu-être pas. Cela dépend toujours des circonstances. Elle s'essaya quand même.

    - Ton secret à toi, c'est quoi ? On a tous un secret, sinon on ne serait pas ici, ni toi, ni moi, ni personne d'autre.

    Elle le toisa un instant, le sourire aux lèvres. Ses yeux étaient pétillants de malice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Dim 23 Mar - 21:21

Elle avait quelque chose dans son regard de déconcertant...

Ca, c'était une remarque sans vraiment d'utilité, mais une remarque comme les autres ne faisait pas de mal. Sur un ton insistant, reprochant un soupçons au jeune homme, Kenzie lui demanda d'où il tenait ses sources. Heureusement pour le psychopathe, il savait mentir, et bien... (On ne rapportera pas sa presque erreur des quelques secondes précédentes).
Il allait donc répondre, son idée en tête, mais la jeune femme, semblant s'être rendu compte de son ton et de ses paroles peut-être légèrement trop agressives, se rattrapa, le congédiant de répondre d'un remerciement. Pourquoi l'avait-il aidé déjà? Il ne s'en souvenait même plus... Autour de lui régnait l'enfer, s'il arrivait à adoucir un espoir à au moins une personne, il se sentirait moins coupable de l'horreur que vivaient les autres. Disons que c'est pour cette raison alors qu'il donna cette "astuce".

Il avait toujours les yeux baissés alors que Kenzie s'approchait doucement du banc blanc à la peinture défaillante qui était placé un peu plus loin au fond du jardin charmant, mais mourant. Le bois de ce banc ne donnait pas confiance, sans compter les traces de... De quoi? Qui trainaient dessus.
Une fois assise, les jambes croisées, la pensionnaire lui demanda avec malice de révéler son secret, lui précisant qu'il était "obligé" de répondre, puisqu'il avait obligatoirement un secret, comme tout le monde dans le pensionnat... En y pensant bien, elle avait raison.

Avant de répondre, le surveillant s'avança à son tour vers le banc situé sous un arbre ressemblant à un saule pleureur en plus petit et en moins vivant, pour s'y asseoir, bien que peu rassuré par sa capacité à porter un certain poids à ne pas dépasser. Les coudes sur les genoux, les doigts croisés, le regard devant lui, observant la porte par laquelle il était sortit de l'établissement, il pouvait sentir une légère, très légère brise annonçant la venue du soir, le soleil se décimant petit à petit dans le ciel qui s'assombrissait dans un mouvement constant. Zachary tourna de nouveau la tête vers la jeune femme assise à ses côtés, pour lui répondre:


- Si j'ai un secret révélé... En quoi cela est un secret?

Ah, il voulait jouer les malins... Tu parles.

- Parle moi plutôt du tien!

Il avait quitté sa voix mystérieusement grave pour opter dans quelque chose de... Plus neuf, ressemblant plus à celle d'un type "normal". Sachant où ils étaient, comme l'avait si bien précisé Kenzie, il n'y avait rien ni personne de normal ici. Ce fut à son tour d'avoir un petit quelque chose dans les yeux, prouvant qu'il était intéressé par sa question posé et qu'il en espérait une réponse toute aussi intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Lun 24 Mar - 3:13

    Le jeune homme vint s'asseoir à côté d'elle. Elle sentit le banc craquer doucement. Elle se dit qu'il n'avait pas dû servir depuis déjà un moment. Elle se tourna légèrement, de manière à être face à lui. Il n'avait toujours pas répondu à sa première question. À en juger par son expression, elle se dit qu'il ne répondrait sans doute pas. Elle avait bien fait de le remercier, elle aurait eu l'air d'une ingrate. Ce n'était pas tout a fait ce qu'elle était. Pas tout à fait. Elle était plus du genre égoïste, ces temps-ci. Mais là n'était pas vraiment la question. Un vent frais parcouru le jardin, secouant certaines des dernières fleurs. Elle fut parcouru d'un frisson.

    Zach paru réfléchir, puis hésiter avant de répondre. Elle imaginait qu'il se cherchait peu-être une excuse pour ne pas lui révélé son secret. Enfin, c'est ce qu'elle aurait fait. C'est ce que n'importe qui aurait fait. La seule différence, c'est qu'elle sentait que lui n'était pas comme tout le monde. Non, il ne ressemblait pas aux autres gars qu'elle avait rencontré avant. Croyez-moi, elle en avait vu de toutes les couleurs. Mais dans son cas, c'était plutôt positif, ou négatif ? Elle ne saurait dire. Elle pourrait continuer de se poser la question encore longtemps, mais le jeune homme lui avait répondu d'un ton détaché la réponse la plus sensée du monde. Il avait raison, un secret n'est plus un secret, si on le révélait. C'était logique.

    Mais celui-ci ne s'arrêta pas là. Il continua, lui demandant à son tour son secret. Son secret, à elle ? Pourquoi elle le dirait ? Surtout qu'elle ne connaissait qu'à peine la personne en face d'elle. Il lui dégageait tout de même une certaine confiance. Confiance ? Mais quelle naïve, vous devez vous dire ! Il faut quand même se rappeler que son ex était un psychopathe. Peut-être que sa l'attirait, après tout. Sa paraissait complètement idiot, mais tellement sensée à ses yeux à elle. Et puis, Zach était vraiment mignon, c'était difficile de lui résister. Elle hésita une seconde, une infime seconde, mais parla.

    - Normalement, je t'aurai renvoyer la remarque. Mais mon secret à l'air de t'intéresser.

    Elle lui sourit, une autre fois, malicieusement. Elle n'avait rien d'intéressant ni de capital à cacher, sauf son passé. Qui avait encore là rien de capital. La dernière fois qu'elle s'était essayé à en parler, on l'avait envoyé directement ici. « Pour sa sécurité », parait-il. Mais elle n'avait plus rien à perdre, maintenant. Et puis, à qui irait-il le dire ? Ou qui serait interessé ? Pas beaucoup, d'après elle. D'après elle. Et elle venait de comprendre pourquoi elle le trouvait bizzare (enfin, bizzare n'était pas tout à fait le mot approprié). Elle avait trouvé une petite partie du pourquoi. Il ne semblait pas la trouver plus spécial que n'importe qui. C'est que tout le monde qu'elle avait rencontrée à Los Angeles, surtout les garçons, la trouvaient gentille, charmante, jolie. Plus que leurs copines. Elle avait fini par penser qu'elle avait quand même un certain charme. Il semblait si indifférent, c'était quelque peu démoralisant.

    Elle laissa ses problèmes de côté, pour se concentrer sur ce qu'elle allait dire. En fait, elle n'avait pas l'intention de faire tout un scénario. Sa serait trop long. Ce serait mieux de faire cela court et simple. Elle se lanca, cette fois-ci très confiante.

    - J'ai tuée mon dernier copain. Mais il l'avait cherché.

    Son expression resta neutre, une étrange lueur aux yeux. Elle n'éprouvait aucun regret. Si elle devait recommencer, elle le ferait. Enfin, tout dépend des circonstances. La seule pensée qui lui traversa l'esprit à ce moment précis, c'est à qu'elle point elle se sentait libre après. Mais ne penser surtout pas qu'elle est folle, seulement, elle s'est défendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Lun 24 Mar - 21:27

Par politesse, il rendit son sourire... Elle venait de préciser qu'elle allait, elle, lui confier son secret. Ce n'était pas très prudent de sa part, mais la jeune femme avait l'air d'y tenir... Ou de s'en moquer par ailleurs. De toutes façons, pour un pensionnaire, que pouvait-il leur arriver de pire que de se retrouver ici? D'un air totalement décontracté, elle déclara avoir tué son copain... Et, précisa-t-elle, que ce dernier l'avait cherchée.
Cela ne fit qu'accentuer le sourire déjà présent du surveillant, posé sur ses genoux, jouant avec ses mains, dont le regard s'était détourné de la Kenzie pour lancer un rire ironique plus loin, droit devant lui. Non pas que la situation ni l'histoire n'était en soi très drôle, mais c'était la façon dont c'était dit qui faisait presque peur, et la seule façon de calmer le jeu était de rire légèrement, ce qu'il fit, toujours avec le sourire.

Ayant ramené ses yeux sur la jeune femme, toujours de légères pommettes dues à son sourire encore léger, il se rendit compte que ces quelques mots pouvait soulever des questions, et que la regarder, l'observer n'en apporterait que plus... Qui aurait cru qu'une si jolie femme put tuer quelqu'un de sang froid?
Il fallait se méfier de tout, comme il l'avait précisé précédemment. Il aurait peut-être dût s'y intéresser plus tôt... Je me répète, mais il se répète aussi alors: c'était une très jolie femme. Non, pour une fois qu'il avait une relation apparemment normale avec une femme, il n'allait pas tout gâcher... Pas maintenant.


- Et...Tu regrettes?

Cette question, il s'y intéressait vraiment... Etait-il normal? Jamais il n'avait regretté d'avoir violé et torturé ces jeunes filles, jamais. Il n'y eut que la fois où il dut en tuer une pour s'en sortir. Cette fois-ci, il ne se le pardonna pas... Oui, il en avait fait souffrir, mais jamais il n'aurait voulu jusqu'à en ôter la vie. Savoir si la jeune femme regrettait ou pas le placerait dans une catégorie, ayant maintenant à ses côtés quelqu'un dont il connait l'histoire, dont il connait les horreurs qu'il ou elle eût commise. Oui, la question l'intéressait, personnellement, surment plus que sa précédente.
Son regard si doux était devenu plus insistant, perdant toute trace de sourire sur son visage, mais gardant un léger brin de sympathie, celle qu'il pouvait inspirer à certaines personnes sans même qu'il ne le veuille.
Revenir en haut Aller en bas
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Mar 25 Mar - 4:30

    Kenzie détourna lentement les yeux pour regarder le jardin. Assez déprimant, comme vue. C'était mieux que rien du tout, se disait-elle. Elle repensa à cette fameuse nuit, où elle avait tué quelqu'un. Elle avait enlevé la vie d'une personne. Dit comme cela, ça lui semblait bien sinistre. Le truc, c'est que ça c'était passé différement. Légèrement. Un petit détail, qui changerait sans doute la version de l'histoire. Elle resterait la même, seulement, elle aurait plus de logique. Cette nuit-là, la jeune femme en avait eu assez. Il s'avéra que le copain en question était du genre à se défouler sur la première chose qu'il trouvait. Malheureusement, la première chose qu'il avait trouvé, c'était Kenzie. Mais ce n'était pas la seule fois où c'était arrivé. Cela arrivait même fréquement. Et elle, elle ne pouvait pas y faire grand-chose. Ils habitaient ensemble, et elle n'avait nul part où aller, mis-à-part son loft. Elle se trouvait pris dans une sorte de cercle vicieux. Si elle le dénonçait, ça n'aurait pas été très long avant qu'elle ait faire un tour aux soins intensifs. Si elle ne faisait rien, sa reviendrait au même. À croire que sa place lui était déjà réservée. Revenons à cette nuit, celle qui changea tout. Cette fois-là, elle était sûre d'y passer. Elle ne rappelle pas très bien de ce qui c'était passé. La seule chose qu'elle pouvait se remémorer, c'est cette horrible douleur à la tête. Elle n'avait jamais eu aussi mal. Mais ce n'était pas tout a fait fini. Il avait une arme -Dieu seul sait d'où elle venait-. Cette fois-là, s'en était trop. Elle avait peur pour sa vie. Elle s'empara de l'arme, qui était tombée, ferma les yeux, et tira .. Après, c'était fini. La suite ne compte pas vraiment.

    Elle fût sorti de ses pensées par la voix du jeune homme. Elle sursauta presque. Il lui posa une question qui sonna alors toute simple, mais qui lui paraissait très compliqué. Non, elle ne regrettait pas. Elle s'était défendu. C'était sa vie à lui contre la sienne. Et puis, elle n'avait pas eu vraiment le choix. Dans ce genre de cas, tu agis délibérement, ne pensant qu'à ta survie. Elle s'apprêta à parler, mais se retint. Es-ce qu'il la prendrait pour une espèce de tueuse folle ? Elle lui jeta un coup d'oeil. Sans doute pas. I y avait bien pire qu'elle, après tout. Mais elle se dit qu'il serait mieux de préciser les raisons de son acte.

    - Non. Je ne regrette pas.

    Elle marqua une pause. Elle envoya une mèche de cheveux qui lui tombait au visage en arrière. Elle garda les yeux au sol. Pourquoi ? Aucune idée. Peu-être avait-elle peur d'affronter son regard. Elle continua.

    - Je ne l'aurai pas fait si .. enfin, si lui ne m'avait pas fait de mal. Je me suis défendu, c'est tout.

    Elle avait parlé d'un ton calme, la voix quelque peu trembante. Elle ne souriait plus beaucoup. Ce n'était pas le moment idéal. Elle le regarda, avec un air voulant dire « Tu ne me prends pas pour une folle, hein ?». Elle voulu insister pour connaître son secret, à lui. Il lui devait bien cela, non ? Mais elle s'abstenu, décidant de la garder pour plus tard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Mer 26 Mar - 23:35

Voir ainsi réagir la jeune femme à sa question était quelque peu déconcertant pour Zach, ne souhaitant pas la mettre mal à l'aise. Mais il savait qu'en posant ces quelques mots faisait réfléchir et comprenait quelque peu le comportement de Kenzie, sa voix légèrement hésitante, son regard évité.

"- ...si lui ne m'avait pas fait de mal... "

Oui, c'était ce petit morceau de phrase qui fit relever à son tour la tête du surveillant, cherchant des yeux ceux de la pensionnaire, cherchant à lui donner le soutien qu'elle méritait en cet instant. Il était vrai que ces quelques mots le faisait réfléchir à son tour, se remettre légèrement en doute, mais pas pour le moins regretter ses actes de violence sur ces jeunes filles. Non, ceci, il ne le regrettera sûrement jamais, même si cela le mène à la mort. Il savait ce qu'il avait fait, il savait surtout le fait qu'il recommencera. Si l'on ne regrettait, on recommencerait... C'est ainsi.
Bien qu'il avait les yeux fixé sur les chaussures de la jeune femme, son esprit voguait ailleurs. Il avait l'air pensif et pourtant pas désintéressé. D'où il était il pouvait voir le léger sourire forcé étant donné que la situation n'était pas la meilleure pour lacher son plus beau sourire, jusqu'à ce que le regard de la jeune fille ne retombe sur lui. Ses yeux firent de même, et, sans bouger aucune partie du corps, leurs regards se croisèrent de nouveau. Son expression était pleine de mots, pleine de questions... C'était impressionnant tout ce qu'on pouvait dire avec les yeux, avec un simple regard.


- J'ai violé des jeunes filles ayant entre 12 et 18 ans.

C'était une des questions qu'il avait réussi à lire. Pourquoi donner un écart d'âge? Pour faufiler discrètement le nombre... Non, il n'avait pas violé 12+18 filles, il en avait seulement violé un bon nombre dans cet écart d'âge. C'était flippant... Pour la peine, il n'allait pas rajouter par dessus le meurtre de l'une d'elle, il pensait que c'était amplement suffisant. Son regard n'avait cillé, lui prouvant qu'il comprenait ce qu'elle ressentait et lui demandant de faire de même.
Non, il n'avait pas menti. Il avait révélé son secret... UN secret plutôt. Mais le fait de ne pas mentir, c'était juste ne pas informer. Kenzie pouvait tout à fait croire qu'il fut envoyé ici pour ça! En dire plus n'était pas nécessaire.

Une chose à présent était sûr, si elle avait tué quelqu'un et qu'elle ne le regrettait pas, comme précisé plus tôt, elle pouvait recommencer
.

- Quel est ton voeu le plus cher?

Question débile, mais intéressante en elle-même... A chaque fois qu'il en posait une, tant de chose se cachait derrière si peu de mots.
Revenir en haut Aller en bas
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Ven 28 Mar - 1:52

    Kenzie avait gardée encore quelques secondes les yeux sur ses chaussures, les mains croisées, le regard perdu. D'avoir raconté son plus grand secret l'avait à la fois soulagée, mais aussi troublée. Était-ce la bonne chose à faire ? Aurait-elle dû le garder pour elle ? Non pas qu'elle n'ait pas confiance en Zach, pas du tout, c'est que ce n'est pas rien, d'avouer qu'on a tué quelqu'un. On fait tous des erreurs, certaines plus grave que d'autres. Elle remarqua que le jeune homme semblait déconcerté. Elle aurait été, aussi. Encore plus que maintenant. Elle avait prévu qu'à la suite de sa révélation, il dirait par hasard qu'il a quelque chose d'important à faire, avant de partif presque en courant. Mais non. Il était resté assis, sans sourciller. Elle avait peine à deviner ce qui lui trottait derrière la tête, à ce moment précis. Il semblait penser à beaucoup en même temps. C'était comprenable, dans ce genre de situation. La blondinette se demanda alors depuis combien de temps elle était ici. Une heure ? Quelques minutes ? Elle n'en avait aucune idée. Elle n'avait pas l'intention de partir, pas tout de suite, en tout cas.

    Quand elle leva les yeux vers lui, à ce moment là, il fit de même. Son regard était compatissant, différent de celui des autres à qui elle en avait parlé. Il n'y en avait pas beaucoup qui le savait, juste sa 'meilleure amie'. Cette histoire-là, on l'a connait, alors inutile d'aller dans les détails. Elle se sentit soulagée de voir qu'il la respectait, peu importe ses actes. C'était bien, et elle l'appréciait. Tandis qu'elle lui lançait du regard des centaines de questions, il lui avoua à son tour ce qui semblait être son secret. Sur le coup, elle ne dit rien. Elle se contentait de le toiser, sans changer d'expression, le temps d'analyser la phrase. Si elle aurait été normale, elle aurait sans doute été prise de peur, et serait partie. Cette idée ne lui vint même pas à l'esprit, pas une seconde. Elle n'aurait jamais pensé que d'avoir violer des filles était la raison de sa présence ici. Kenzie, elle, faisait partie des chanceuses qui n'avait jamais subi cela. Ici, l'expression disant de ne pas se fier aux apparances s'appliquait bien. À le regarder, il ne semblait pas être méchant. Enfin, chacun a sa vision des autres. Elle lui sourit doucement, pour lui montrer qu'elle compatissait.


    - On commet tous des erreurs, un jour ou l'autre.

    Elle n'était pas capable de trouver les mots justes pour exprimer qu'elle le comprenait, dans un sens. C'était toutefois compliqué, car ce qu'ils avaient fait était différent sur plusieurs points. La seule chose qui pourrait les classer dans la même catégorie, sa serait dans celle de l'erreur. Peu importe si on l'avait fait parce qu'on le souhaitait ou non, elle demeurait dans l'idée que c'était une erreur. Cette fois-ci, elle avait parlé d'une voix plus détendue, plus confiante. Elle était plus sûre de ce qu'elle disait à ce moment là. Quand celui-ci lui demanda quel était son plus grand souhait, elle aurait pu répondre sur le coup qu'elle aurait aimé sortir d'ici. Pour faire quoi ? Elle n'en savait rien. C'était la principale raison qui la poussa à répondre une tout autre chose.

    - Mon voeu le plus cher, ce serait de trouver quelqu'un qui pourrait m'aimer et me protéger.

    Sa pouvait peu-être sonner très cliché, dit de cette manière, mais c'était ce qu'elle voulait. Ne plus jamais se sentir seule. Évidemment, là-dedans, elle parlait d'amour, non d'amitié. Bien sûr, qu'elle adore ses amis, et elle ne voudrais jamais les perdre. Mais elle souhaiterait vraiment pouvoir aimer quelqu'un, sans limite. Penser à quelque chose de plus positif lui changea plus ou moins les idées. Elle lui renvoya la question, curieuse de savoir.

    - Et toi, que souhaites-tu le plus ?

    Elle le regarda, attendant patiement sa réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Sam 29 Mar - 21:15

Jamais il n’avait pensé à une éventuelle réponse à sa question retournée… En fait, Zachary agissait sans vraiment se questionner sur les conséquences qu’auraient ses actes retournés contre lui. Lorsqu’il violait ces jeunes filles, il ne s’était jamais demandé ce que ça lui rapporterait à part le plaisir qu’il aurait tout du long… Oui, Zach était sûrement taré et égocentrique, ne pensant pas aux sentiments d’autrui. Hormis à ce moment-là. Hormis avec Kenzie

La question posée était donc sans réponse pour le moment, en tout cas, pas de réponse réfléchie d’avance, il fallait donc excuser le temps qu’il mettait pour chercher ce qu’il allait dire.
La bouche légèrement entrouverte, comme près à dire quelque chose, il ne regardait plus Kenzie, se questionnant donc lui-même. Ses yeux n’allèrent qu’une fois vers ceux de la jeune femme pour les croiser et rire légèrement, d’un rire nerveux, cherchant toujours ce qu’il devait dire. Ce rire était censé accélérer sa réponse, lui préciser qu’il fallait qu’il trouve et qu’il se presse, c’était aussi pour s’excuser du temps qu’il mettait. Ce léger rire passé, il reposa son regard sur ses chaussures (Converses x)) avant de relever les yeux, ravi d’avoir enfin trouvé sa réponse, pour fixer plus loin un point de lumière fraîchement allumé annonçant bientôt la nuit, sa source étant un Lampadaire blanc… Oui, parfois ils sont jaunes, donc pas beaux.


- Un nouveau monde. Un meilleur monde.

Non. Il ne voulait pas parler du monde extérieur à cet « enfer ». Non, il voulait parler d’un autre monde… Pas celui où le jeune taré, psychopathe pourrait assouvir tous les besoins qu’il doit satisfaire… Non, Zachary, le petit surveillant sadique vivant dans ce paradis alors que certains y vivent une descente aux enfers rêvait d’un endroit meilleur pour vivre, sans tous ces problèmes, sans même ce pensionnat, sans toute cette mxrde les entourant tout autour de la planète « bleue »… D’un monde meilleure quoi…
Ses yeux restés fixés sur ses chaussures, donc, les esprits ailleurs, pensant, rêvant plutôt, à ce monde surnaturel, dépassant les imaginations, un monde où tout le monde vivrait sans avoir peur du lendemain, sans avoir peur tout court. Oui, cela pouvait exister, il était sûrement possible de « réparer » ce monde branlant. Mais ce n’était dans les moyens de psychopathe… Ce n’était dans les moyens de gens normaux…

Son regard vint se poser de nouveau dans celui de Kenzie. Ses yeux cernés révélèrent son « désespoir », sa mine fatiguée son manque de courage, son regard… Présence de volonté. Non, le vœu de la jeune femme n’était pas cliché, tout le monde pouvait, tout le monde DEVAIT aimer.
S’il n’avait aimé, il ne serait pas là. S’il n’avait aimé, il n’aurait jamais été qui il était.


- Ne jamais désespérer… Il y a toujours le moyen d’avoir ce qu’on veut.
Revenir en haut Aller en bas
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Dim 6 Avr - 20:59

    Kenzie était toujours assis. L'air devenait de plus en plus frais, car le jour se couchait au fur et à mesure que les minutes passèrent. Elle jeta un discret coup d'œil à Zach. Peu-être était-ce seulement elle, mais il lui sembla quelque peu troublé. C'était plus normal, elle aurait sans doute trouvé étrange qu'il ne réagisse pas du tout, après lui avoir répondu, quand celui-ci lui avait parlé de son secret. La question sur son vœu le plus cher, elle, avait l'air d'avoir provoquer de nombreuses questions en lui. C'était dur de répondre à une question aussi vaste. Mais toujours intéressant d'entendre la réponse. Surtout que dans son cas, elle avait beau essayer de trouver, elle n'avait aucune idée du quelque chose qu'il pourrait souhaiter. De sortir ? À le regarder, se trouver ici n'avait pas l'air de le déranger dans que ça. Une chose était sûre, elle était impatiente de le savoir. Mais elle se contentait de le cacher. Elle trouvait amusant de le voir, car il semblait vraiment se creuser la tête pour trouver. Elle regarda le bâtiment qu'était le pensionnat. Deux mots ; sombre et délabré. Elle aimerait bien expliquer au directeur qu'il devrait faire faire des rénovations. C'était complètement inutile, légèrement idiot, mais l'image extérieur ne donnerait sans doute pas autant de frissons que maintenant. Et puis, qui a besoin de l'opinion d'une nouvelle petite pensionnaire ?

    Après d'interminable secondes, il leva les yeux. Il paraissait avoir trouvé sa réponse. Il lui répondit d'un air un peu détaché qu'il souhaitait un monde meilleur. Cette pensée la fit sourire. Elle aussi, aurait souhaité un monde meilleur. Où tout le monde pourrait vivre libre, où on serai heureux. Malheureusement, elle pensait que ce monde ne pourrait jamais exister. La vie deviendrait plutôt ennuyante, pour certains. La perfection ne plait pas à tout le monde. Et quand on s'ennuie, on doit se divertir un peu. C'était ça le problème. Rien ne peut vraiment changer. Sa reviendrait toujours au même. Elle ne saurait expliquer sa pensée en mots clairs, c'était trop complexe. Mais juste d'entendre quelqu'un d'autre en parler, d'un autre univers, ça donnait espoir. Elle n'était pas la seule à toujours espérer. Elle regarda Zach, ésperant croiser son regard. Elle ouvrit doucement la bouche, puis lui dit, un petit sourire aux lèvres.

    - Tout le monde voudrait un meilleur monde. Moi aussi, je le voudrais.

    Elle le pensait sincèrement. Elle aimerait vivre une existence paisible. Sans soucis, ni rien. Elle continuait de le regarder. Elle ne se lassait pas. Il y avait tellement de chose à voir, dans son regard. De la confusion, de la compatissance, un peu de déprime, et encore. Plus elle lui parlait, plus elle avait envie de rester avec lui. Il l'a comprenait. Enfin, d'après elle. Elle se foutait de qui il pouvait bien être réellement. Juste d'être écoutée et compris, elle se sentait bien. Elle rit doucement quand celui-ci lui dit qu'il y avait toujours moyen d'avoir ce qu'on voulait. Ce n'était sans doute pas la réaction qu'il s'attendait. Mais il avait raison. C'est ce qui l'avait fait rire. C'est que même si elle est ici, elle pourrait aimer, comme elle voulait. Peu-être pas une relation parfaite, mais il y avait toujours espoir. Elle batit des paupières, puis regarda ses mains. Elles étaient tâchées de crayon de plomb, à force de dessiner. Elle pouvait voir quelques égratignure ici et là. C'est alors qu'elle dit quelque chose. Quelque chose qui l'a surpris. Beaucoup. Elle continuait de regarder ses mains.

    - Je crois que je t'aime bien.

    À peine deux petites secondes après, elle se rendit compte, un peu trop tard, de ce qu'elle venait de dire. Elle se sentit soudain horriblement idiote. Elle aurait pû le garder pour elle, aussi. Ça n'avait rien d'extravagant, comme mots, mais c'était tout de même .. troublant. Elle ne le connaissait que depuis une heure, peu-être plus. Il l'a prendrait sûrement pour une fille facile, ou quelque chose du genre. Elle se leva, et passa une main dans ses cheveux. Elle le regarda une seconde, puis se détourna, juste un peu.

    - Je.. Je suis désolée .. Ce n'est pas.. Ce n'est pas ce que je voulais dire.

    Oui, c'était ce qu'elle voulait dire. Mais elle n'aurait jamais été capable de l'avouer. Il n'avait encore rien dit. Maintenant, elle n'était plus certaine de vouloir vraiment savoir ce qu'il en pensait.


[HJ: Mdr, post long, je crois que je bats mon record x) J'avais de l'inspi', dit donc ! C'est assez marrant, comme tournure d'évènement. Sa fait travailler l'imagination ! =P]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Mer 9 Avr - 20:52

Si l'esprit de Zach volait ici et là, passant au-dessus des campagnes et du désert humain environnant, cherchant à trouver le repos ainsi qu'un endroit sûr, il pensait que la perfection n'existait. Il espérait, comme tout le monde apparemment que ce qu'ils sont censés laisser à leurs enfants redeviendrait aussi sobre et simple qu'avant. Mais, comme précisé plus tôt, la perfection n'existe. Personne ne verra son habitat de la même façon: en invitant quelques amis dans un nouvel appartement, certains adorerons et le ferons savoir avec entrain... D'autres seront plus discrets sur le fait d'avouer que rien ne leur plait ici, mais parce qu'ils ne vivront pas là et donc que ça leur importe peu. Avec le monde, c'est pareil. Certains en profiteront d'un maximum, donnant chacun leur petit conseil pour l'embellir. D'autres, comme les Grands de la planète, se diront qu'il faut se taire et ne pas faire attention à la dérision qui guette ce monde puisque nous ne vivrons dedans...

" - Je crois que je t'aime bien. "

Ca le tira de son "rêve", de son "envol". Ses yeux se levèrent sur la jeune femme qui se passait une main dans les cheveux, essayant de se rattraper, apparemment gênée par ses propos. Ils étaient sincères et francs, Zach ne demandait rien de plus.
Bien entendu, en tout psychopathe qui se respecte, le jeune surveillant ne sait pas consoler, calmer ou encore rassurer quelqu'un ou s'y prend comme une vache espagnole. Alors dans un élan d'essai, ou de folie, le jeune homme se leva, environ à la même hauteur de Kenzie pour lui attraper une main, les mots ne sachant que faire.

Il s'attendait à un contact doux et habituel, comme toutes les mains féminines... Et bien non, les mains de la jeune femme étaient... Agréables au toucher... Des mains travailleuses. Zachary avait pendant longtemps dessiné et abandonné un rêve d'enfant, celui de devenir célèbre par ses oeuvres. Sur ces doigts fins, il pouvait ressentir les traces de charbon, du bois du crayon et autres techniques utilisées par la jeune femme.
Il fut donc pris au dépourvu par ce contact familier et pourtant inhabituel.


- Ce n'est rien... Ce n'est rien.

Il hésitait... Sur quoi dire, sur quoi faire...

[Mouais... C'est vraiment faible par rapport au tien... Désolé ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Sam 12 Avr - 6:37

[Arrête, tu racontes n'importe quoi xD]

    Kenzie avait le regard posée sur une petite partie du jardin. Une plante. Enfin, c'était une plante. Parce que jusqu'à maintenant, elle n'avait pas beaucoup vu d'éléments vivants dans le jardin. Elle pris une brève respiration, sans doute pour se remettre les idées en place. Cela ne changea rien à son cas. Zach n'avait pas encore répondu, et c'était peu-être mieux. Si, à ce moment là, ils auraient échangé les rôles, elle même n'aurait su quoi dire. Mais ce n'était pas comparable. Mais cette fois-ci, la jeune femme avait ce drôle de sentiment, une pensée qui lui disait qu'elle avait raison. La principale différence, c'est que maintenant, elle n'avait plus rien à perdre. Avant, ça aurait été différent. La ville au complet l'aurais su les minutes qui aurait suivi. Maintenant, ce qui lui restait se trouvait ici. Pour le moment, elle était tout de même contente de ce qu'elle avait. Les secondes passaient, et elle ce qu'elle pensait se clarifiait et devenait de plus en plus clair. Elle l'aimait bien, c'était certain. Parce qu'il semblait la comprendre. Enfin, si ce n'était pas le cas, au moins, il compatissait. Il aurait pû partir. Mais non. À croire qu'elle ce qu'elle avait fait ne faisait pas nécéssairement d'elle une tueuse en série. La chose qui lui faisait le plus peur dans cette histoire, c'est de se faire envoyer balader, ou encore, de créer un malaise. Elle détestait les malaises, les blancs dans une conversations, tout ce qui ressemble aussi. La peur d'être rejeter. Très connu, caractéristique de n'importe qu'elle personne possédant un minimum de sensibilité. Mais elle n'avait plus rien à perdre. Elle se le répeterait tant que ça ne lui resterai pas en tête.

    Le vent sifflait doucement, faisant bouger les feuilles mortes trainant sur le sol. Elle avait l'impression d'être là, debout, depuis une éternité. Elle sentit une main frôler la sienne, puis la prendre lentement. Elle ne se retourna pas tout de suite, un brin surprise. Mais positivement. Il avait une poigne légèrement forte, mais pas trop. Elle la serra doucement, par réflexe, un peu. Il lui répondit d'un air hésitant (elle ne saurait dire si c'était vraiment de l'hésitation) que ce n'était rien. Elle se sentit quelque peu soulagée. Elle se tourna face à lui, le regardant dans les yeux. Elle ne put percevoir comment il se sentait en ce moment, ou ce qu'il pensait, ce qui la troubla. Elle n'a aucun don spécial, mais elle peut quand même voir comment à la base les gens se sentent, par leur regard. Comme n'importe qui d'autres, certes. Elle ne trouvait pas grand chose à lui répondre, maintenant. Pas parce qu'elle se sentait embarassée, non, mais elle avait peur de gaffer. Elle pensa en un éclair, puis répondit d'une petite voix, presque d'un chuchotement.


    - Tu es certains ?

    Elle aurait pu être plus imaginative, mais c'était ce qu'elle trouva de mieux. Elle continuait de le regarder. Il s'avéra que Zach était plus grand qu'elle, ce qui l'obligea à lever les yeux. Kenzie se trouvait maintenant assez près de lui. Elle ne fit pas mine de reculer, où quoi que ce soit. En ce moment, elle n'était pas mal à l'aise, pas du tout. Elle esquissa un sourire, puis attendit sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlin Matthews
.Maliicious Girl.
avatar

Nombre de messages : 206
»___* TOPIC ?! : N'importe quand ! =)
»___* HAPPY ?! : Disonns que j'ai vu mieux ! x)
»___* ÂGE DU PERSO : 25 anns
Date d'inscription : 10/02/2008

Feuille de personnage
»___* COURAGE:
50/100  (50/100)
»___* RELATIONS:
»___* T'A FAIT QUOI ?!:

MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   Lun 19 Mai - 17:22

Alors, sujet oublié ? Si il y a pas de réponse d'ici une semaine, direction corbeille (ça serait vraiment dommage =()
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit tour à l'extérieur, sa ne fait pas de mal ! [Zachary]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
__* HELL :: • F L O O D • :: » ARCHIVES___*-
Sauter vers: